Philosophie : « nudgers » ?

philosophie

Comprendre intimement la part de rationnel et d’irrationnel qui guide les perceptions et les comportements pour apporter à nos clients et à leurs partenaires des solutions aux problèmes qu’ils ont partagés avec nous

On va essayer d’être parfaitement sérieux deux minutes… Si vous comprenez en quoi une fausse mouche collée au fond d’un urinoir dans des toilettes pour homme génère bien plus de résultat que de leur demander de faire attention, vous avez en grande partie compris notre approche… Sinon, ou si vous souhaitez approfondir, c’est en dessous et à côté !

mouche

Les actes et décisions dépendent de l’environnement dans lequel ils sont pris, et cet environnement joue un rôle déterminant dans le déclenchement des comportements.
Selon la culture, les attitudes, l’expérience des individus… chaque élément de l’environnement prend un sens, car il est interprété selon un schéma de pensée qui est propre à chacun (parlons plutôt de typologie d’individus).

Lorsque l’on doit créer des stimuli pour amener à un comportement (d’achat, citoyen, d’opinion…), il est nécessaire de comprendre à la fois comment et pourquoi un individu agit, mais aussi quel(s) élément(s) dans son environnement peut avoir un impact sur lui. C’est pourquoi nous nous servons à la fois des disciplines d’analyse du comportement (sociologie, ethnologie, psychologie sociale) et des disciplines qui nous permettent de parfaitement comprendre les stimuli sujets aux interprétations et qui créent du sens pour l’individu (sémiotique structurale dont l’un des fondateurs – Greimas – est à l’honneur chez nous, et, plus généralement, les sciences du langage).

Les actes sont guidés autant par des délibérations rationnelles que par un irrationnel fort. Quelle que soit la décision, quel que soit le sujet ; et c’est aussi vrai pour le B2B, le B2C ou même les traders. C’est ce qu’ont réussi à démontrer et modéliser les pionniers de l’économie comportementale (Daniel Kahneman en fer de lance) qui, depuis quelques dizaines d’année, ont fait des disciples qui remportent en masse les prix Nobel d’économie.
Quand un individu (un consommateur, une cible, un administré, un adhérent, un citoyen…) se trompe dans l’interprétation ou la compréhension de son environnement, il ne fait pas d’erreur, il crée juste une nouvelle vérité qui est la sienne.
Plutôt que de le contraindre à changer d’avis – ce qu’il ne fera pas – mieux vaut s’adapter à sa façon de voir et de ressentir les choses pour l’accompagner doucement vers une autre vérité. Cette façon d’accompagner sans contraindre, nos chers prix Nobel appellent ça le « nudge marketing ».

Avec tous nos beaux discours sur la théorie, oui, nous sommes des intellectuels et nous ne nous en défendons pas. Mais nous ne sommes pas des « intellos » : quels que soient l’analyse, l’outil ou la méthode utilisés, la restitution des résultats se doit d’être claire pour tous, évidente et opérationnelle. Et si en plus ça peut être plaisant à lire et à vivre pour nos interlocuteurs, c’est encore mieux !
Mais nous sommes aussi (avant tout ?) des entrepreneurs, avec une culture de la performance et nous connaissons la valeur d’un investissement. Nous avons la mission de vous aider à comprendre intimement vos cibles et les détails de leurs environnements pour que, à chaque fois que vous allez prendre la parole, utiliser des mots ou des images, créer un produit… bref, faire quelque chose qui fait sens, ce sens soit le bon et soit orienté vers vos objectifs. Et qu’à chaque fois que vous le faites, vous le fassiez en pleine conscience.

Pour faire mentir ce sous-titre, d’abord pourquoi OPSIO : simplement parce que nos frères, spécialisés dans les méthodologies quanti, s’appellent comme ça, et que nous faisons partie de la même famille. « opsio » s’inspire d’une racine grecque qui signifie voir, plus loin, au-delà, qui indique le changement… Ca nous parle évidemment !
« nudgers » parce que, au-delà de la racine « nudge » dont vous connaissez maintenant le sens si vous avez lu le paragraphe (enfin) la fin du mtyhe de l’homme rationnel, c’est l’état d’esprit de ces pionniers qui nous inspire, ceux qui ont eu l’audace et fait preuve d’iconoclastie pour réfléchir autrement. En utilisant leurs connaissances, ce qu’ils avaient appris, mais en les utilisant différemment, en les combinant, en cherchant à toujours se rapprocher de la vérité. Ca, ça nous plait, connaître sur le bout des doigts ses gammes pour pouvoir – au besoin – écrire des nouvelles partitions. C’est notre état d’esprit, c’est ce que nous voulons offrir à nos clients. Et du coup, on a décidé d’appeler les membres de notre équipe et notre communauté des « nudgers ».